Le maquis que l’Histoire avait oublié
 

Déportation des 5 et 6 octobre 44 : Senones et Vieux Moulin

Le 10 octobre 2007, par Gerard,

Elle est centrée sur Senones, chef lieu du canton, et le village de Vieux Moulin

Cette opération d’envergure a 3 principales raisons :
- Les indiscrétions qui entourent le dernier parachutage d’armes destiné au maquis d’ici, qui a lieu le 28 septembre sur les hauteurs de Vieux Moulin
- La capture consécutive du capitaine Quetand [1] et de Claude Brignon, pris dans une souricière au cours d’une reconnaissance de cache d’armes parachutées (Vieux-Moulin/La Rochère)
- La détermination allemande à définitivement écraser la Résistance de la vallée du Rabodeau. A "finir le travail", débuté le 18 août et confirmé le 24 septembre dans les villages du haut de la vallée...

La traque a commencé le 4, le ratissage a lieu le 5. Les hommes de Vieux Moulin rejoindront ceux de Senones en fin d’après midi [2]. Tous partiront vers Schirmeck le lendemain

C’est aussi l’occasion de ramasser quelques unes des "miettes" laissées jusque là dans les villages environnants

Le schéma opérationnel est le même que celui du 24 septembre [3]

Le "bilan proportionnel" en est le même aussi [4]

A noter toutefois qu’ici les hommes ont été enfermés sur place jusqu’au lendemain dans l’enceinte de l’Abbaye (alors la "grande usine" Boussac)... que l’état-major du SD, secondé ici d’une "main d’oeuvre opérationnelle" résidente et de moyens logistiques étoffés, s’était dérangé sur place pour diriger les interrogatoires et la sélection... Et qu’ainsi les hommes ont pu être directement emmenés et par camions au camp de Schirmeck

Tout ceci en raison d’une plus importante participation de supplétifs français, de renseignements plus précis, d’une meilleure concentration du terrain d’opération et d’une remarquable organisation... d’une solide expérience acquise !


C’est la 3ème tentative d’éradication de masse de la Résistance de la vallée du Rabodeau (la 1ère : 18 août centrée sur Moussey, la 2ème : 24 septembre dans les 6 villages "du haut"). La presque dernière étape de l’opération "Wald Fest". Une "réussite" : le Maquis dévasté... et un irréparable désastre humain

Bilan final de l’opération "Wald Fest" en résumé : 943 citoyens de la vallée déportés (1020 "clandestins" compris) : 661 ne rentreront pas (720 "clandestins" compris), 25 fusillés, capture de 40 parachutistes britanniques de l’Opération Loyton dont 39 seront exécutés... Les familles en ruines : 400 veuves, 750 orphelins...

Notes :

[1] Roger Georges Quétand, chef du bataillon de Senones du 1er RCV FFI, polytechnicien né à Paris le 26 juin 1920. Capturé, malmené par les hommes des Kdo Wenger et Ernst, amené au camp de Schirmeck le 20 octobre, déporté à Dachau et Haslach

[2] Après que tous les hommes de Vieux Moulin aient été "ramassés", interrogés et tabassés sur place, les 6 hommes dénoncés ont été contraints de mettre eux-mêmes le feu à leur ferme !... les caches d’armes de la carrière et La Rochère ayant fini par être découvertes

[3] Cette "opération de nettoyage", modèle d’organisation, a principalement été menée par le Einsatz Kommando Ernst dont son détachement Teufel installé depuis le 20 septembre au Château de Belval (voir documents joints), très grand professionnel en la matière et fort de son indiscutable réussite du 24 septembre dans la rafle des villages du haut de la vallée. Il est ici renforcé d’hommes du Einsatz Kommando du non moins grand professionnel capitaine du SD Erich Wenger, installés sur place depuis le 9 septembre (le QG du Kdo Wenger, BDS France, évacué de Baccarat, est alors installé à Etival (école du Viviers) depuis le 25 septembre). S’ajoute un détachement de Celles sur Plaine du Jagds Kommando de Helmut Retzek, lui aussi basé à l’origine à Baccarat. Ici aussi le bouclage du secteur est assuré (dès le 4 en fin de journée) par la Wehrmacht d’Epinal (supervision : général von Kirchbach, exécution : détachement de la 405ème division du général Willy Seeger

[4] Le bilan en résumé :
- Vieux-Moulin : mairie-école et fermes brûlées, 34 hommes arrêtés, 31 déportés... 26 pas rentrés (s’ajoute 1 "inconnu" retrouvé calciné)
- Senones : 353 hommes déportés... 234 pas rentrés (s’ajoutent les 16 déportés d’avant dont 11 pas rentrés, les 4 fusillés de Moussey ferme Ferry... )

 

Galerie d'images

Abbaye de Senones. La plaque du Souvenir Déportation des 5 et 6 octobre 44 Senones
 

Documents joints à l'article

Hans-Dieter Ernst
PDF | 1 Mo | document publié le 31 juillet 2008
Lettre de Serge Klarsfeld au maire de Moussey
Déportation du 5-6 octobre 44
PDF | 1.3 Mo | document publié le 9 août 2018
Implantations des Einsatz Kommandos de SD

Rubriques du site

1.Introduction
Infos pratiques
Le Maquis que l’Histoire avait oublié
Pourquoi ce site
2.Orphelins de Déportés
3.Histoire d’ici
1 - Le Vosgien d’ici en 1940
2 - Le contexte général
3 - Ce qui s’est passé ici
- 1940
- 1941 à 1943
- 1944
Les 2ème et 3ème - les 2 "grandes" - déportations de 44
4 - Bilan humain. La vallée aux 1000 déportés
5 - Les SAS ici
- L’Opération Loyton
- La Mémoire
- Le prix payé
- Témoignages des hommes
6 - In memoriam
- Commémoration des 3 Déportations de 44
- Hommage à la Résistance d’ici, gens du Rabodeau et parachutistes Anglais
- Lieux de Massacres et d’Exécutions sommaires
- Moussey Le Mont 6 juin 2010. Le 13ème Dragons saute sur "Anatomie"
7 - Notes
- Notes
- Voir aussi
- Chants de la Résistance
- Découvrir la vallée du Rabodeau
8 - Brochure-Résumé
9 - Explications. Réflexions
4.Liens
5.Témoignages
La vérité remise à sa place. 12 publications significatives
Le film documentaire "Nazis Hunters. Justice SAS Style"
Les Résistances. Témoignages filmés
Les Résistances. La Désobéissance est le plus sage des Devoirs
Témoignages. Faits et hommes d’ici
Témoignages. Faits et hommes dans les camps
6.Ecrits de rescapés
1 - Marius Schmit
2 - Roger Leboube. Collectif de 8 rescapés
3 - Marcel André
4 - Aimé Vigneron
5 - Marcel Dolmaire alias Marcel Dejean
6 - Jean Vinot
7 - Abbé Paul Parguel. Prêtre résistant déporté
8 - MD. Réflexions sur ce qu’auraient pu être...
9 - Albert Fäh. L’odyssée des maquisards de Grandrupt
BP - Docteur Bernard Py
LR - Louis Receveur. Déporté à Dachau
7.Le dernier mot
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 292 (782367)